Menu
Press
Accueil / Press
19 juillet 2007
Postuler le 01 juin 2016
Un atelier international de la création
Le Renouveau Jeudi 19 Juillet 2007

Le Festival  d’EL Mahrès est une manifestation qui se veut populaire : l’art pour tous, l’art dans la rue, conciliation du citoyen avec son environnement, une de grandes lignes du Festival.

Rappelons enfin que le Festival d’EL Mahrès a vue le jour à l’issue d’une proposition de Youssef Rekik au sein de l’Union des plasticiens en 1988 et ce, sont surtout les habitants de la localité qui ont fait l’essentiel pour réussir et instaurer ce festival dans ses premières sessions. C’est dans l’espace des demeures officielles et particulière que se déroulaient les premières expositions. Quant aux premières interventions plastiques murales, elles ont été géniales, on se rappelle de l’acte créatif de Samir Triki,qui a restauré la façade d’une vieille maison en intégrant ensuite un graphisme, ce qui a élevé cette demeure à une échelle artistique, Feu Néjib Belkhodja et Lotfi Larnaout  dans leur esprit particulier ont réalisé une peinture murale , Amor Kraiem une grande sculpture, l’amour de l’art était à l’origine de ces interventions. Il reste maintenant à mieux penser pour l’avenir et chercher d’autres moyens pour redécoller et faire de ce festival une manifestation d’envergure ou les arts plastiques seront l’attraction des artistes du monde entier. On insistera toujours sur la qualité des artistes et des penseurs intellectuels présents, car c’est par la qualité que le festival gagnera en crédibilité.

Quant aux hommages qui sont courants ces derniers temps, souhaitons qu’ils soient à la hauteur de l’artiste honoré. Il faudra prendre au sérieux cet acte, les bonnes intentions ne suffisent pas souvent, un hommage à Faouzi Chtioui ou Néjib Belkhodja, à être bien étudié avec des interventions sérieusement préparées et un catalogue ou un dépliant à l’appui. Cependant, un hommage solennel sera rendu au plasticien calligraphe, décorateur et enseignant à l’Institut des Beaux Arts de Tunis : Ali Trabelsi auquel nous souhaitons un prompt rétablissement ; c’est D’Fateh Ben Ameur qui assurera cet hommage par un texte.

Brahim Azzabi

453
/ Postuler par admin
Autres press
Nos partenaires
Le festival remercie l’ensemble des partenaires suivants pour leur soutien
et leurs encouragements